Automation & Operations in a Hybrid Cloud world

Automation & Operations in a Hybrid Cloud world

Blog about the Software Defined Datacenter, IT Automation, DevOps and other stuff

De l'Industrie Alimentaire au Cloud

gastronomie_01.jpg

Un bon plat est fait d'un ensemble d'ingrédients et d'une réalisation de qualitée. La recette de ce bon plat permet de le répliquer afin d'en goûter de nouveau la saveur ou afin de le multiplier à des fins de revente.

Automatiser cette recette revient à réduire le plus possible l'intervention humaine et accélérer la création de ce plat.

L'industrie alimentaire s'est depuis longtemps attaquée à ce sujet et à maintenant développée des techniques industrielles qui composent un très grand nombre des plats que nous mangeons au quotidien. Cependant, ces industriels n'ont pas répétés les même gestes que faisait nos grands mère en les accélérant le plus possible! Ils ont essayés, bien entendu mais cela ne convenait pas pour produire le nombre de plat suffisant et répondre à la demande. Cela ne "scalait" pas.

Il a fallu tout d'abord simplifier les composants de base, trouver des méthodes plus souples et plus rapide que celles qu'utilisaient nos grands parents. Cela s'est appelé IQF (congélation de plats), utilisation de nouveaux produits (conservateurs, etc...), création de packaging facilitant le déplacement, utilisation des chaines de distribution, etc...

Certains voient en ces nouvelles méthodes une amélioration de la quantité contre une baisse de la qualité. Ce qui n'est pas faux pour la grande distribution.... :) mais ces méthodes peuvent être utilisées de multiples façon pour répondre à de multiples demandes.

LeNotre a mis au point des méthodes de fabrication à grande échelle permettant la création de milliers de plats par jours.... tout en étant dans la Haute Gastronomie.... 

800px-Superstorewinkler4

Tout ceci pour dire quoi????



Et bien qu'une application est le plat résultant d'une recette. Celle-ci comporte des éléments d'infrastructure (CPU, RAM, stockage, réseau), d'applicatif (OS, Middleware), de développement (Java, Spring, .Net), de monitoring, de Haute Disponibilité (PRA, PCA, Clustering), de sécurité, etc.. Ces différents éléments sont nécessaires pour créer cette application. Or, chacun de ces éléments a sa propre complexité. Et vouloir automatiser tout ces éléments pour créer de bons plats en plus grands nombre ne fonctionne pas. Ca ne scale pas. Cela revient à automatiser de la complexité.

Pour atteindre un haut niveau d'automatisation, il est nécessaire de simplifier chacun de ces éléments. Et c'est cela que vCloud Director propose. networks

Il ne s'agit pas de gérer le réseau comme il a été géré depuis 20 ans. Il faut le gérer autrement. Le rendre plus simple à manipuler, plus consommable car il s'agit d'une ressource de base pour n'importe qu'elle application. Duncan Epping introduit les concepts clés de Vcloud Director ici.



Il en est de même pour la sécurité. Comment gérer la sécurité dans un Cloud hébergeant des VMs créés de façon dynamique par des utilisateurs distribués. La sécurité "à l'ancienne" consiste à mettre des éléments de sécurités à l'entrée du Datacenter et de surveiller plusieurs milliers de VMs. Comment cela peut il fonctionner? Comment cela peut il être agile? Il faut intégrer cette notion de sécurité directement dans le cœur de l'aspect dynamique pour que cela fonctionne. Le Post de Massimo illustre parfaitement ce sujet.
the93kfirewallrulesproblemandwhycloudisnotjustorchestration
the93kfirewallrulesproblemandwhycloudisnotjustorch-copie-1

Enfin, ces méthodes peuvent être utilisés de multiples façons pour appréhender différentes utilisations (grande distribution/Haute Gastronomie) équivalents à différents environnements (Test-Dev/Production).

 

Qui peut faire le plus, peut faire le moins :)

Share this post

Comment on this post